« Privé de ‘Sierra Maestra’, le ‘barbudo’ Pablo Iglesias s’enfonce, pour 600000 euros, dans la ‘Sierra de Madrid’ », par Bruno Adrie

Le barbichu incravaté Pablo Iglesias vient d’acquérir un pavillon d’un montant de 660000 euros avec sa compagne Irene Montero, ex-communiste et porte-parole du parti Podemos au Congrès des députés. La raison pour laquelle ces deux amis du peuple ont décidé de s’offrir une maison dans un lotissement de grand standing de la Sierra de Madrid est qu’ils attendent des jumeaux. La nouvelle n’a pas manqué … Continuer de lire « Privé de ‘Sierra Maestra’, le ‘barbudo’ Pablo Iglesias s’enfonce, pour 600000 euros, dans la ‘Sierra de Madrid’ », par Bruno Adrie

« Bombardement de la Syrie par Israël, brève remarque inutile sur un angle mort de la presse », par Bruno Adrie

Pris au hasard sur la toile, ces titres ou commentaires montrent que, pour la presse à la botte, Israël n’a fait que répondre à une agression iranienne en bombardant plusieurs sites militaires syriens dans la nuit de mercredi à jeudi. Et qu’importe que l’Iran n’ait pas revendiqué d’attaque. Le Monde : “Pour la première fois, des roquettes attribuées à l’Iran ont été tirées vers Israël, … Continuer de lire « Bombardement de la Syrie par Israël, brève remarque inutile sur un angle mort de la presse », par Bruno Adrie

« Le président élu Macron n’est pas l’ami de la nation », par Bruno Adrie

Rémunérés par le denier public et récompensés par les happy few qu’ils servent, les aventuriers de la palabre LREM ne sont pas les amis de la France ni des Français. Cela paraît inutile de le dire, tellement c’est évident, tellement leurs défauts ressortent sous les flashes d’une presse pourtant à la botte – le delirium égotiste de Macron, la morgue raide de Philippe, l’hubris débordante … Continuer de lire « Le président élu Macron n’est pas l’ami de la nation », par Bruno Adrie

« Entre cynisme consommé et mensonge incomestible, le délire moi-moi d’un président français », par Bruno Adrie

Dans un entretien clownesque dont je me suis contenté de lire quelques bribes – les discours d’Emmanuel Macron consommés à trop forte dose peuvent, a écrit le philosophe crétois Miguel de Omphalos, ancêtre de Michel Onfray, faire mourir de rire –, le président élu de la République française a expliqué qu’il avait pour objectif d’« arrimer la Russie à l’Europe et non laisser la Russie se … Continuer de lire « Entre cynisme consommé et mensonge incomestible, le délire moi-moi d’un président français », par Bruno Adrie

« Emmanuel Macron à Washington: entre promenades main dans la main, caresses, époussètements, embrassades et baiser trop près des lèvres », par Bruno Adrie

Entre promenades main dans la main, caresses, époussètements, embrassades et baiser trop près des lèvres, Emmanuel Macron a donné l’impression d’être, au mieux, le fils chéri de son papa américain et, au pire, quelque chose que nous n’oserons pas formuler. Ce qui est certain, c’est que les chefs d’Etats de la « communauté internationale », la communauté du Bon et du Bien, n’hésitent pas à le toucher, … Continuer de lire « Emmanuel Macron à Washington: entre promenades main dans la main, caresses, époussètements, embrassades et baiser trop près des lèvres », par Bruno Adrie

« Emmanuel Macron, un pantouflard ordinaire au service de l’obèse folie américaine », par Bruno Adrie

Lors de son interview avec les journalistes impertinents Edwy Plenin et Jean-Jacques Bourdel, celui que les deux journalistes interchangeables n’ont jamais appelé qu’Emmanuel Macron – évitant manifestement de l’affubler du titre désacralisé de Monsieur le Président -, a justifié le bombardement raté de plusieurs sites syriens en rappelant qu’il était le chef des armées. Pour une fois, il n’a pas menti. Comme le rappelle la … Continuer de lire « Emmanuel Macron, un pantouflard ordinaire au service de l’obèse folie américaine », par Bruno Adrie

« Le soldat Macron entre ambiguïtés et connivences dans l’affaire des ‘attaques chimiques’ de la Ghouta », par Bruno Adrie

Fort d’un mandat acquis au rabais et porté en litière comme une reine par sa clique de poupées mécaniques de l’Assemblée, l’élu Macron le courtois a décidé de bombarder des sites qui n’ont jamais fabriqué d’armes chimiques dans le seul but de sauver la face de son maître en poignées de mains aux prises avec les neocons à Washington. Dans cette affaire, l’élu « printemps » n’a … Continuer de lire « Le soldat Macron entre ambiguïtés et connivences dans l’affaire des ‘attaques chimiques’ de la Ghouta », par Bruno Adrie