« Macron, l’ennemi de la France, en errance pro-allemande et en croisade anti-russe », par Bruno Adrie

La bourgeoisie accapareuse vit loin du peuple et ses larbins politiques s’expriment par-dessus le peuple en ignorant le peuple et en qualifiant de populiste quiconque tiendra un discours remettant en cause les décisions bourgeoises prises dans les structures bourgeoises d’une République entièrement occupée par la bourgeoisie. Et elle lui confisque tout, pas seulement son argent, qui doit venir gonfler des taux de profits en perte … Continuer de lire « Macron, l’ennemi de la France, en errance pro-allemande et en croisade anti-russe », par Bruno Adrie

« Pour Emmanuel Macron, fin d’errance mémorielle au PMU de Bully-les-Mines », billet d’humeur par Bruno Adrie

Le président en déshérence, le président en présidance termine, paumé, son errance dans un PMU de Bully-les-Mines et paye sa tournée aux badauds qui se trouvent là. Le présidant a abordé au bar – haut lieu traditionnel de la politique en France – des sujets comme le chômage, les retraites ou le prix des carburants. Elle est belle la présidance, autrefois poussée par la vague … Continuer de lire « Pour Emmanuel Macron, fin d’errance mémorielle au PMU de Bully-les-Mines », billet d’humeur par Bruno Adrie

Article mis en avant

« 1914-1918: entre gloires et profits, la souffrance des humbles (suite à la lecture d’un article de Régis de Castelnau) », par Bruno Adrie

Dans un post récent de son blog Vu du droit, Régis de Castelnau évoque la figure de son arrière-grand-père Edouard qui, selon lui, « méritait plus que tout autre d’être élevé à la dignité de maréchal de France » et cite pour appuyer son point de vue ces mots de Claude Askolovitch : « Pensée au général de Castelnau, qui sauva en 14 l’armée de Lorraine, qui perdit trois … Continuer de lire « 1914-1918: entre gloires et profits, la souffrance des humbles (suite à la lecture d’un article de Régis de Castelnau) », par Bruno Adrie

« Edouard de Castelnau, anti-Pétain, antigaulliste et toujours anglophobe en 1942: en réponse à un article de Régis de Castelnau », par Annie Lacroix-Riz

Suite à la lecture d’un article de Régis de Castelnau présentant la position de son arrière-grand-père Edouard de Castelnau face à Pétain et à la Collaboration, j’ai interrogé Annie Lacroix-Riz qui depuis des années a toujours eu la bonté de répondre à mes interrogations. Je lui ai demandé son avis sur la publication de Régis de Castelnau car je puis dire que, sans remettre en … Continuer de lire « Edouard de Castelnau, anti-Pétain, antigaulliste et toujours anglophobe en 1942: en réponse à un article de Régis de Castelnau », par Annie Lacroix-Riz

« Macron, Pétain: L’itinérance mémorielle d’un enfant gâté et inconséquent », billet d’humeur par Bruno Adrie

On lit dans Le Figaro que Macron n’a fait que mettre ses pas dans ceux de ses prédécesseurs en vantant les mérites militaires du maréchal Pétain. Le président itinérant et mémoriel, en marche et le front grave de souvenirs douloureux laissés par une guerre qui le préoccupe étrangement à l’approche des élections européennes, aurait ainsi sacrifié à une manie qu’ont eue tous les présidents de … Continuer de lire « Macron, Pétain: L’itinérance mémorielle d’un enfant gâté et inconséquent », billet d’humeur par Bruno Adrie

« Le président mémoriel fait son tour de France des tas de cadavres de 14-18 », billet d’humeur par Bruno Adrie

Le président mémoriel fait le tour de France des tas de cadavres de 14-18 entouré d’estafettes de police qui bloquent les rues et écartent les vivants de sa vue. Il ne veut contempler que les morts, qui ne peuvent pas lui répondre ou lui jeter au visage leur salive mêlée de sang, de boue et de poudre à canon. Poupée à tête pivotante, il dit … Continuer de lire « Le président mémoriel fait son tour de France des tas de cadavres de 14-18 », billet d’humeur par Bruno Adrie

« Le 11 novembre, la Grande Guerre, la victoire de la France et la défaite des Français », billet d’humeur par Bruno Adrie

On peut comprendre que des esprits patriotes se sentent aujourd’hui blessés par la décision prise par un certain président français de ne pas offusquer l’Allemagne lors des célébrations du 11 novembre. On comprend aisément que cette décision soit une preuve de plus de la soumission des élites françaises aux élites allemandes. Mais, il me semble que cantonner le problème à ce niveau n’a pas se … Continuer de lire « Le 11 novembre, la Grande Guerre, la victoire de la France et la défaite des Français », billet d’humeur par Bruno Adrie