« Un cas de tartufferie insoumise: quand Quatennens veut une autre Europe, avec ou sans Hamon », par Bruno Adrie

Dans un tweet daté du 14 février, le petit coq Quatennens répond à Benoît Hamon qui l’a invité à le rejoindre sur le rafiot PS, à condition qu’il abandonne l’idée de sortir de l’Europe. Très touché par l’invitation mais décidé à ne pas jouer les seconds couteaux sur une embarcation prise dans les algues flottantes de la Mer des Sarcasmes, le député coupé en brosse … Continuer de lire « Un cas de tartufferie insoumise: quand Quatennens veut une autre Europe, avec ou sans Hamon », par Bruno Adrie

« Varoufakis le madré démasqué par Eric Toussaint », par Bruno Adrie

L’ignoble Yanis Varoufakis que les médias occidentaux présentent depuis 2015 comme un rebelle décravaté, briseur de tabous et gauchiste radical n’a toujours été qu’une baudruche infatuée, une starlette superficielle amoureuse des micros et des caméras. Sa promesse de détruire les bases sur lesquelles s’appuyait l’oligarchie grecque profiteuse, solennellement prononcée devant le journaliste Paul Mason, ses pleurnicheries face à son “échec” et à l’égoïsme des Allemands … Continuer de lire « Varoufakis le madré démasqué par Eric Toussaint », par Bruno Adrie

« Le Media récupère la contestation », billet d’humeur par Bruno Adrie

Le Média ressemble à une entreprise de récupération de la contestation pour… tirer du pognon. Je voudrais bien savoir combien sont payés les animateurs et les producteurs pour singer ainsi les émissions de télévision. Car ils singent et bien… Regardez-le, le cafetier Jacques Cotta qui nous parle depuis la gueule du loup et son décor en terrasse de bistrot! Ah, le bistrot, symbole de révolution … Continuer de lire « Le Media récupère la contestation », billet d’humeur par Bruno Adrie

« Otan et nukes ne sont pas des thèmes électoraux », par Manlio Dinucci

Le gouvernement, qui dans la période électorale reste en charge pour “traiter les affaires courantes”, est sur le point de prendre de nouveaux engagements contraignants dans l’Otan pour le compte de l’Italie. Ils seront officialisés dans le Conseil Atlantique-Nord, qui se tient les 14 et 15 février à Bruxelles au niveau des ministres de la défense (pour l’Italie Roberta Pinotti). L’agenda n’a pas encore été … Continuer de lire « Otan et nukes ne sont pas des thèmes électoraux », par Manlio Dinucci

« Quand l’Occident fait la morale… » (Billet d’humeur), par Bruno Adrie

Toute remarque moralisatrice d’un État occidental est forcément ridicule puisqu’aucun d’entre eux n’a jamais montré l’exemple et que les motifs de leurs politiques étrangères n’ont jamais été moraux. Quand notre président canardé par les propagandes se déplace, il n’embarque pas, dans son avion soutiré au contribuable, des Socrate ou des Saint François d’Assise mais des hommes d’affaires, des chacals en costard qui se moquent bien … Continuer de lire « Quand l’Occident fait la morale… » (Billet d’humeur), par Bruno Adrie

« En marche pour Sa Majesté l’Argent », par Bruno Adrie

La diplomatie des États occidentaux n’est que la diplomatie des puissances financières qui les subjuguent. Elle est nécessairement perverse car ne disant pas son nom et ne dévoilant pas ses motifs. Bien entendu, les États bourgeois ont toujours été au service de l’Argent. Mais aujourd’hui, les choses vont plus loin et même l’État bourgeois disparaît peu à peu au profit des centres de décision privés. … Continuer de lire « En marche pour Sa Majesté l’Argent », par Bruno Adrie

« Jean-Pierre Garnier chez Taddéi contre la niaiserie » (billet d’humeur), par Bruno Adrie

Dans une émission du montreur d’ours Frédéric Taddéi sur une radio sans intérêt, Eric Benzekri, le scénariste de la série Baron noir – que je ne connais pas – trouve que Jean-Pierre Garnier, autre invité du studio, s’est montré « ultraviolent » en s’attaquant au Parti Socialiste mourant. « On ne tire pas sur une ambulance », lance-t-il devant l’auteur de La deuxième droite et de Le grand guignol … Continuer de lire « Jean-Pierre Garnier chez Taddéi contre la niaiserie » (billet d’humeur), par Bruno Adrie