« Élections européennes, sans intérêt », billet d’humeur provocatrice, par Bruno Adrie

Élections européennes, sans intérêt. Spectacle trompeur pour le public et course aux sinécures pour les candidats à la députation.
Bien sûr, quand on aura élu des gens qui veulent changer ou réformer l’Europe, ceux-ci se dresseront de temps en temps dans l’hémicycle bruxellois pour nous offrir quelques belles proclamations, pour nous tricoter quelques beaux discours prononcés avec superbe et la main sur le coeur.
Il faudra bien qu’ils donnent le change, ne serait-ce que pour dire : « Merci de m’avoir mis là où la gamelle est bonne et les fauteuils moelleux ».
Car en se faisant à la gamelle et au moelleux des fauteuils, ils se feront à l’Europe.
Et une fois de plus, le gogo sera berné.
Mais le gogo peut être berné mille fois.
Car croire encore qu’un changement est possible grâce à des élections, et en particulier à des élections aussi insignifiantes que les élections européennes, est la preuve que le système électoral est le plus formidable outil de désorientation
 inventé par la dictature, pardon, par la gouvernance capitaliste.
Et surtout, que personne ne nous dise que l’abstention est un crime. Ce qui est un crime, un crime contre l’intelligence, c’est de croire qu’un vote européen changera quelque chose à l’ordre néolibéral qui subjugue nos sociétés.
L’Europe ne changera pas. Elles s’effondrera plutôt.
Et si elle doit s’effondrer, ce sera sous l’effet d’un cataclysme de grande ampleur.
Pas sous la caresse tourbillonnante du vent maîtrisé des élections.
Allons, lecteur, je t’exhorte, ouvre les yeux!
Et trouve une saine occupation.

Bruno Adrie