« Les French neocons font pression sur Macron », par Bruno Adrie

Bruno Guigue vient de publier un papier qui dénonce les contradictions et condamne les prises de positions pro terroristes de cercles universitaires néoconservateurs qui viennent de s’engouffrer, tel un troupeau de ‘meuglants’ ongulés, dans les colonnes bréneuses du journal ‘Libération’ dirigé par l’affairiste emprunteur de milliards et joueur de LBO, Patrick Drahi. Où l’on constate une fois de plus ce qu’a déjà dénoncé le géopolitologue Frédéric Pichon dans deux ouvrages consacrés à la guerre en Syrie, qu’il existe en France une population d’intellectuels de divers calibres qui prônent le droit d’ingérence, c’est-à-dire, ni plus ni moins puisqu’il ne s’agit que de cela, le droit pour la finance occidentale d’envahir n’importe quel pays pourvu que cette invasion soit préalablement peinte aux couleurs de l’humanitarisme. Un groupe de pression belliqueux, agressif et arrogant qui n’est pas sans rappeler, par son état d’esprit, les agitateurs d’extrême-droite qui, au Venezuela, ont récemment brûlé vif un militant noir bolivarien. Ces universitaires qui chassent en meute sont certainement des enfants du clown BHL. La drôlerie en moins. 

Bruno Adrie