« Mélenchon voit des étoiles », par Bruno Adrie

En entrant à l’Assemblée Nationale, Jean-Luc Mélenchon découvre (ou fait semblant de découvrir) que le drapeau de l’Union européenne a été accroché sur le mur face aux députés et s’insurge contre la présence de ce qu’il considère comme un symbole de la Vierge Marie dans une enceinte républicaine. A-t-il cherché par ce propos à faire parler de lui? Est-ce une opération de com’ bien menée? Le franc-maçon a-t-il sincèrement frémi devant ce qu’il perçoit comme une apparition de ce christianisme tant détesté par ses frères de loge? Une chose est certaine à mes yeux : s’il veut chasser ce drapeau qui est la marque de la domination européenne sur une France dépossédée de tous ses éléments de souveraineté, il va falloir qu’il parte à la conquête des votes des Français à têtes de crêpes qui ont porté au pouvoir le magnétophone à costard des volontés coloniales germano-américaines. Il va falloir aussi qu’il clarifie ses plans amphigouriques (les fameux plans A et B) et adopte une position absolument claire concernant la sortie de l’UE et de l’OTAN. Et s’il veut parvenir à ses fins, c’est-à-dire vaincre les réseaux atlantistes dont les filaments se sont glissés jusque dans la moelle du pays et qui chercheront immanquablement à lui faire la peau (qui sait si au sens propre?), ce ne sera pas trop que de lui conseiller de prier la Vierge Marie afin qu’Elle lui vienne en aide…

Bruno Adrie