« ‘La République En Marche’ ou la victoire de la perfection dans le dérisoire », par Bruno Adrie

Une victoire de La République En Marche aux élections législatives serait une grande défaite pour la démocratie et une grande victoire pour des nantis qui dirigent la France et tirent à eux tous les profits. Une victoire de La République En Marche serait le coup d’Etat définitif des bienheureux de la mondialisation, des pillards en bande chevauchante qui ne tarderaient plus à aplatir le pays et ses forces vives sous leur galop ravageur. Une victoire de La République En Marche consacrerait la déliquescence, l’avachissement et la mort par étouffement intellectuel d’une population qui se résume presque, aujourd’hui, à une masse désorientée de clients d’hypermarchés, de perroquets d’une presse papelarde et d’égoïstes desséchés repliés sur les fades satisfactions qui constituent l’alpha et l’oméga d’une époque qui a inventé la perfection dans le dérisoire. Je les regarde passer les moutons du gueulard fadasse, les bêleurs laineux qui suivent le petit enroué à bec d’aiglon, je les regarde brouter le fumier répandu par les canons à m… de la propagande CAC40 et médiacratique et je me dis que la France est un triste pays, une route plane, lisse et sans obstacle, déroulée comme un tapis rouge sang sous les talons vernis des joueurs du casino capitaliste bien servis par le bonhomme Carnaval que la Bêtise orbitalisée a assis sur le trône de France.

Bruno Adrie