« La France mollusque », par Bruno Adrie

En nous imposant le Quadragénaire Autosatisfait, le Roitelet en Papamobile, l’Arpenteur des Avenues Désertées, la France molle, cette France mollusque arrimée ventouse à son rocher d’ignorance froide, cette France baveuse à pensée lourde et lente, anémique, cette France inconsistante et consommatrice qui vit toujours et sans le savoir des avancées sociales léguées par la Résistance et le Parti Communiste, cette France intellectuellement amorphe et délabrée aux cervelles en copeaux voltigeurs sous l’impact des propagandes à répétition, cette France-là nous a imposé le régime de l’esclavage à grande échelle. Elle nous a livré à la poigne de fer des banquiers. Mais peu lui importe à cette France avachie, tant qu’on lui couvre la rétine et les tympans de réussite entrepreneuriale, de succès à savourer (en yacht ou en voiture de sport) et de milliards à entasser dans les coffres-forts bien à l’abri du fisc.