« Martin Schongauer dénonce les politiciens », par Bruno Adrie

Martin Schongauer, La tentation de Saint Antoine ou comment garder une sérénité évangélique devant l’assaut ininterrompu d’une propagande politique mettant en vedette les marionnettes du mensonge (vers 1470-1475, gravure au burin sur cuivre, musée Unterlinden, Colmar).
On reconnaîtra aisément sur cette gravure, autour de la figure du Saint indifférent aux propagandes, aux tirages de barbe et autres sollicitations crispées, les figures de Marie-Antoinette Costard-Macron, de François Fictif-Fillon, de Manolo Gifle-Valls et de Marine Cinq-Mille-Le Pen.
Une oeuvre dont chacun pourra apprécier le caractère prophétique puisqu’elle annonce, avec plus de cinq siècles d’avance, les tourments auxquels seront soumis les citoyens, devenus électeurs et rien de plus, dans la France intellectuellement avachie du XXIème siècle.

schongauer-martin-anthony103.jpg

Bruno Adrie