« Conscience: une introduction à mes recherches », par Tristan Bonhomme

Une réflexion sur la nature de la conscience perceptive et imaginative

Conscience & Ontologie

Qualia et zombis philosophiques

1636_Elisabeth_of_Bohemia

Princesse Elisabeth de Bohême

« Comment l’âme de l’homme peut déterminer les esprits du corps, pour faire les actions volontaires (n’étant qu’une substance pensante). Car il semble que toute détermination de mouvement se fait par la pulsion de la chose mue, à manière dont elle est poussée par celle qui la meut, ou bien de la qualification et figure de la superficie de cette dernière. L’attouchement est requis aux deux premières conditions, et l’extension à la troisième. Vous excluez entièrement celle-ci de la notion que vous avez de l’âme, et celui-là me paraît incomparable avec une chose immatérielle. » Princesse Elisabeth à Descartes, le 16 mai 1643.

C’est autour de cet « attouchement » entre deux substances radicalement différentes – à savoir, la pensée et la chose étendue – que le problème de la nature de la causalité mentale prend source. À l’heure actuelle, aucune science cognitive ne peut s’avancer…

View original post 664 mots de plus